GILBERT, ÉRIC ET LES AUTRES…


GILBERT, ÉRIC ET LES AUTRES… 
Par Bernard Bujold –
En l’espace d’une demie journée deux géants de l’industrie québécoise du divertissement sont tombés au sol complètement terrassés! 
D’abord Eric Savail mercredi matin, puis en début de soirée c’était au tour de Gilbert Rozon. 
Personnellement je ne connais pas Salvail et je ne l’ai rencontré en personne qu’une seule fois dans ma vie alors qu’il travaillait pour Julie Snyder. Comme je ne suis pas homosexuel et que j’étais à l’époque un bon ami de Julie, le contact n’avait pas fonctionné entre Eric et moi, au delà des salutations d’usage, au Ritz de Montréal… 
Dans le cas de Gilbert Rozon, la situation est très différente car je le connais très bien! Je l’ai rencontré en personne des dizaines de fois et j’ai même discuté de travail possible pour moi avec lui alors que je me cherchais activement un emploi après la mort de Pierre Péladeau en 1998. J’ai aussi assisté à plusieurs de ses spectacles « back stage » ou à des événements privés dont un de ses anniversaires de naissance qu’organisait un de ses vice-présidents qui me connaissait. 
Si j’aimais bien Rozon, lui ne m’a jamais aimé et j’ai vite compris que le personnage, ou bien me craignait ou bien n’aimait pas mon style… 
J’en ai eu la confirmation le jour où l’une des trois soeurs de Rozon, avec qui j’étais très proche, m’avais offert de demander à Gilbert de m’engager alors que ma recherche d’emploi bloquait de partout. La soeur de Gilbert m’avait dit que ce dernier allait m’aider et qu’elle lui demanderait de me trouver un poste dans son vaste empire. Toutefois, elle se ravisa quelques jours plus tard, très mal à l’aise, en me disant qu’elle lui avait parlé mais qu’il lui avait dit qu’il n’y avait rien de disponible, pour le moment! Je n’étais pas surpris car six mois auparavant, j’avais été retenu pour un poste de communication justement au sein du Festival par le directeur de la section anglophone mais, lorsque Gilbert m’avait vu dans le bureau de son gestionnaire, on m’avait dit le lendemain que le processus était arrêté question de budget… 
Dire que je suis triste pour les déboires de Gilbert ce mercredi soir du 18 octobre 2017 serait mentir, de ma part… 
Selon moi, Juste Pour Rire sera vendu à Evenko d’ici Noël… 
Quelle sera la suite pour le monde du divertissement? 
D’abord il est évident que les deux larrons de mercredi sont complètement hors jeu à vie! Mais le pire, c’est qu’il y en aura d’autres d’ici les prochaines semaines. Les personnages comme Eric et Gilbert sont nombreux à être encore dans le jeu, et pas uniquement dans le divertissement… 
La question est qui sera le ou la prochaine? J’ai bien cinq ou six noms en tête mais je vais me garder de faire des prédictions. 
Je préfère m’en tenir aux projections politiques… 
À suivre!
VOIR REPORTAGE LA PRESSE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :