LUC BEAUREGARD (1941-2013)


par Bernard Bujold (LeStudio1.com) –
Gravement malade depuis plusieurs mois et atteint de cancer, Luc Beauregard (72 ans le mois prochain) est décédé ce vendredi 26 juillet 2013. Il avait fondé la firme de relations publiques National. 
J’avais bien connu le personnage et, vers la fin des années 1980 lorsque son bureau était situé au 1600 boul. René Lévesque Ouest à Montréal, nous avions même discuté de la possibilité que j’ouvre un bureau de National à Ottawa. Finalement les négociations n’ont pas abouties et c’est Luc Lavoie qui a ouvrira plus tard le bureau à Ottawa et moi je me suis retrouvé l’adjoint du président de Québecor, Pierre Péladeau. Assez curieusement, le hasard a voulu que ce même Luc Lavoie devienne l’adjoint de Pierre-Karl Péladeau quelques années après mon départ de Quebecor… 
Luc Beauregard et moi sommes restés bon ami jusqu’au moment où, pour une raison quelconque, Péladeau ne voulait pas payer une facture de 10,000$ pour des conseils de relations publiques prodigués par National auprès d’une filiale. Luc m’avait alors approché pour être payé mais je n’ai pas pu convaincre le président de le faire… 
Luc Beauregard n’était pas revanchard mais il avait la mémoire longue. 
Lorsque Péladeau est mort en 1997 et que j’ai dû me chercher un nouvel emploi, Luc m’a souvent mis des bâtons dans les roues suite à cette histoire de facture refusée. J’ai même perdu un emploi où j’avais commencé le matin mais que j’ai dû quitter dans l’après-midi suite à un appel téléphonique du cabinet de National suggérant de ne pas utiliser mes services ou sinon on causerait des problèmes. C’était dans le gouvernement de Bernard Landry en 2002. 
Je savais depuis quelques mois que Luc était en phase terminal de cancer. Je n’ai jamais parlé de cette situation car j’ai voulu respecter son agonie. Même si nous étions en mauvais terme durant les dernières année de sa vie, je conserve un chaleureux souvenir de Luc notamment d’un voyage que nous avions fait ensemble à la Baie James à titre d’observateur. Cétait en 1994! 
Luc Beauregard a marqué l’histoire de Montréal, ainsi que la mienne, et son départ m’attriste car il signifie aussi la fin d’un important chapitre du livre de ma propre vie… 
Sans rancune cher Luc et au revoir! 
Photo 1 et 2: Luc Beauregard ;
Photo 3: Bureau de National fin des années 1980 ;
Voir annonce du décès de Luc Beauregard ; 
Voir texte biographique ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :