Le policier Jacques Duchesneau


Par Bernard Bujold (LeStudio1.com) –
Je connais très bien Jacques Duchesneau qui fut à une époque mon compagnon d’équitation sur le Mont Royal; un ami de mon mentor Ben Weider (1923-2008); et le patron d’un ex-policier qui a fréquenté « ma soeur » pendant quelques années. 
Jacques est au profond de son âme un « policier de carrière » qui n’a jamais accepté son échec à la mairie de Montréal en 1998. Il ne comprend pas que les électeurs ont choisi Pierre Bourque. L’explication est pourtant simple: il a commis les mêmes erreurs que Mario Dumont qui aurait pu devenir Premier ministre s’il avait été plus ‘conciliant ». D’ailleurs, Jacques Duchesneau a cessé de me parler et il a coupé tous les contacts vers 2009 lorsque j’ai voulu le convaincre que Pierre Bourque était un bon gars… Jacques est très « soupe au lait… » et, comme dans le cas de Mario Dumont, c’est son point faible! Il est évident que Jacques Duchesneau profite de la Commission Charbonneau pour régler des comptes. 
La question: Est-ce qu’il va y avoir des accusations contre lui (par le Gouvernement Charest) pour avoir illégalement dévoilé son rapport confidentiel à Radio-Canada? 
Si on était aux États-Unis, Jacques Duchesneau se présenterait aux prochaines élections provinciales du Québec! 
À suivre… 
Photo 1 et 2: Jacques Duchesneau ;
Voir commentaire La Presse ; 
Voir reportage photos Jacques Duchesneau ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :