Les tueurs en série et Nadia Fezzani




Avec l’exécution de Troy Davis et la mort prochaine par cancer de Clifford Olson, le sujet des tueurs violents est plus que jamais à l’avant-scène.
La journaliste montréalaise Nadia Fezzani vient justement de publier un ouvrage: MES TUEURS EN SÉRIE. La journaliste fait penser au personnage Emily Prentiss de Criminal Minds sauf que le récit de Nadia Fezzani est vrai et celle-ci a contacté plus de 80 tueurs emprisonnés (hommes et femmes) et elle a écrit le récit d’une dizaine d’entre eux. L’objectif est de mieux comprendre les tueurs afin de les éliminer de la société.
S’il y a une conclusion: on ne naît pas tueur mais on le devient suite aux injustices subis durant l’enfance ou pendant l’adolescence.

Photo 1: Nadia Fezzani et la couverture de son livre ;
Photo 2: Emily Prentiss de Criminal Minds
Photo 3: Personnages de Criminal Minds;
Voir site Nadia Fezzani ;
Voir site Criminal Minds ;
Voir reportage Troy Davis Paris Match ;
Voir reportage Troy Davis The Globe and Mail ;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :